L'ESHF monte en Première Division

4 mai 2015 - 10:49

 

Après 4 années passées en Deuxième division, ça y est, c'est officiel, l'ESHF, suite à sa victoire sur Périgneux hier sera l'an prochain en Première Division. Pas une consécration, mais simplement une récompense pour tous ces joueurs et leur coach Michel qui se sont investis, pour certains depuis plusieurs années, pour voir leur équipe retrouver cette 1ère division.

 

En effet, la rencontre de ce dimanche s'annonçait passionnante, opposant nos Renards, 1er de leur poule avec la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat (attention d'ailleurs, il reste les 2 objectifs du coach de maintenir ces « titres » d'ici la fin de saison), et l'équipe de Périgneux, 2ème au général et seule équipe pouvant encore contrecarrer nos plans de montée.

 

 

 

Le coup d'envoi a été donné par nos joueurs, face à un fort vent du sud qui allait, sans aucun doute, jouer dans cette rencontre.

 

Le ton était donné dès le début du match, celui-ci n'allait pas être de tout repos et assez rigoureux dans les contacts entre joueurs, comme souvent entre ces 2 formations.

 

L'ESHF pressait fortement et se procurait les meilleures actions les 15 premières minutes, Périgneux était engoncé dans sa moitié de terrain et ne parvenait, hormis sur une action, a venir inquiéter notre défense. Sur le bord du terrain, les supporters sont confiants, notre équipe montre sa volonté de s'imposer et avec la manière. Le 1er but ne saurait tarder...

 

 

 

Quelle désillusion, quand, à la 15ème minute, sur un dégagement contré de la défense sur un joli pressing Pérignois, les adversaires se retrouvent en 3 contre 1 face à notre gardien. Malgré une tentative de sortie et le retour d'un défenseur, c'est contre le cours du jeu que Périgneux ouvrent le score.

 

0-1

 

 

 

Cette ouverture du score allait ensuite ouvrir la rencontre avec un match plus équilibré. Des actions de part et d'autre, souvent bien construites par nos joueurs (qui, il faut l'avouer, font preuve d'une très belle technique) ou sur de grands ballons en profondeur pour nos adversaires, qui profitent ainsi du vent dans le dos.

 

Beaucoup de rudes contacts, des semelles qui trainent ou encore des petites fautes lors de justice personnelle lorsque l'arbitre ne siffle pas et on se dit que les cartons vont finir par tomber. Le match est engagé mais le niveau de jeu est élevé, cela fait plaisir à voir.

 

 

 

Nos joueurs continuent de pousser. Ils ne peuvent se contenter de rester sur ce score défavorable après une telle saison. Les adversaires se retranchent en défense et cela se voit sur le terrain avec des milieux qui jouent très bas en défense et seulement leurs attaquants loin devant. L'ESHF en profite pour presser les cages adverses et, sur une nouvelle faute sur l'aile gauche, en profite pour obtenir un coup-franc.

 

C'est Romain Vatant qui s'en charge, tout le monde ou presque est dans la surface. Le ballon s'envole et retombe parfaitement au point de pénalty où Tatane se fait un plaisir de légèrement toucher de la tête le ballon qui trompe le gardien qui était sorti en retard et rentre au fond des filets.

 

1-1

 

 

 

Le match est relancé avec cette égalisation des locaux.

 

Le coup d'envoi est donné et le ballon est rapidement récupéré par nos joueurs. Quelques passes bien dosées, une belle ouverture et Arnaud Vital se retrouve face au gardien adverse. Il en profite pour pousser le ballon au fond des cages.

 

L'ESHF vient de donner un coup de massue sur la tête de leurs adversaires en inscrivant un 2ème but en moins de 2 minutes.

 

2-1

 

 

 

La fin de la première mi-temps sera à nouveau à l'avantage de l'ESHF, Périgneux n'arrivant pas à se remettre de l'inversion du score. Les 2 équipes rentrent au vestiaire.

 

Les supporters commencent à y croire, mais on sait déjà que ce sera difficile. Périgneux ne compte pas laisser filer cette 1ère place qu'ils ont raté de peu l'an dernier face à Luriecq. Mais tout le monde rêve aussi d'un 3ème but, voire plus, pour creuser l'écart dans la 2ème période.

 

 

 

Retour sur le terrain. L'engagement est pour Périgneux, qui se retrouvent désormais face au vent, un désavantage pour eux. Mais c'est ce que l'on pensait.

 

Revigorer par les 15' de pause, les rouges repartaient de plus belle à l'assaut de nos cages pour chercher l'égalisation. Et cela n'est pas passé loin plusieurs fois. Jouant toujours de longues balles devant et profitant de la belle pointe de vitesse de leurs attaquants, ils manquent par 2 fois le cadre en position de 1 contre 1 face à notre gardien. On échappe de peu à l'égalisation malgré de notre côté, toujours de belles actions de jeu, bien montées sur les ailes mais avec des centres qui trouvent toujours une tête adverse dans la surface de réparation.

 

 

 

Déjà la 60ème minute et on se dit que d'un côté comme de l'autre, tout peut basculer.

 

Malheureusement, sur une nouvelle action adverse, Périgneux se permet de revenir au score et de relancer le match. Là, on se dit que la fin de la rencontre va être difficile. Comment les joueurs de l'ESHF vont-ils pouvoir se relancer après cette égalisation et tous les efforts déjà réalisés pour essayer d'aggraver la marque ? Seront-ils capable de se remotiver ?

 

2-2

 

 

 

75ème minute de jeu. Il ne reste plus que 15' à jouer et on sent les organismes qui commencent à fatiguer. Sur une nouvelle percée sur le flan droit, l'ESHF obtient un coup-franc à 25m de la cage adverse.

 

Tout le monde est présent dans la surface, même si, à cette distance, Tatane (le tireur), du pied gauche, va surement tenter la frappe directe. Ils sont 4 dans le mur, bien placés.

 

Belle frappe enroulée qui part sur le poteau droit, le gardien part du bon côté. Mais le tir est contré par le mur et le ballon s'en va sur la gauche de la cage. Devant les yeux de Fred et Ben, le ballon fonce au fond des filets, le gardien est pris à contre-pied. Les Renards savent qu'ils viennent de marquer au bon moment et donnent un coup au moral des adversaires.

 

3-2

 

 

 

Mais rien n'est fait et le mieux serait de se mettre à l'abri. L'entrée en jeu de Clément Rival aurait pu apporter cette délivrance. Sur une très belle passe en profondeur, il se retrouve sur son 1er ballon seul plein axe face au gardien mais son ballon est un peu trop levé et passe juste au dessus de la transversale. Le coup de grâce n'a pas eu lieu.

 

Périgneux joue désormais son va-tout et s'engage encore plus vers l'avant. Il faudra noter la très belle charnière en défense, menée par le capitaine Seb Vatant, qui orchestre tout ça de main de maître et également quelques arrêts décisifs de notre jeune gardien de but.

 

 

 

Et l'heure de la délivrance a sonné. En effet, une fois de plus décisif, sur l'aile droite, Clément s'impose et lève la tête. Sur un très beau centre au 2ème poteau, son ballon passe au dessus de la défense et trouve le pied d'Arnaud, qui, comme Tatane, marque un doublé lui aussi. L'action complète est parfaite, un centre dosé comme il faut et un coup de pied « à la Zlatan » qui envoie une nouvelle fois le ballon au fond des filets de Périgneux.

 

4-2

 

 

 

La messe est dite et les adverses l'ont bien compris. Ereintés par tous les efforts fournis pendant le match, le jeu tout d'un coup s'affaiblit considérablement. Résignés, les adversaires ne tentent plus grand chose et le match se rapproche inéxorablement de la fin.

 

Les Renards l'ont bien compris et quelques minutes plus tard, l'arbitre siffle la fin de la rencontre.

 

Sur et en dehors du terrain, c'est la liesse, nos joueurs l'ont fait.

 

 

 

L'AN PROCHAIN, L'ESHF JOUERA EN PREMIERE DIVISION

 

 

 

On peut féliciter les 13 joueurs présents ce dimanche pour cette belle victoire mais également le public présent en masse à Margerie (il y avait longtemps aux dires des « anciens » qu'il n'y avait pas eu tant de monde au bord du terrain) et tous les autres joueurs de l'équipe qui ne pouvaient être présents mais qui ont tout autant mérité cette montée.

 

Félicitations à Michel Cieply qui a su rapidement s'adapter à cette équipe et l'amener là où elle mérite d'être.

 

Dorénavant, le prochain objectif sera, sauf si le coach a de grandes ambitions, de se maintenir l'an prochain et qui sait, un jour prochain, fêter tous ensemble une nouvelle montée.

 

 

 

Bien entendu, dans les résultats du week-end, n'oublions pas la victoire de nos féminines sur le terrain d'Ecotay Moingt sur le même score que les garçons 4-2.

 

Le week-end fut plus difficile pour nos U15 qui s'inclinent 6-2 à Villars tandis que la réserve, face au 1er de sa poule St Victor sur Loire n'a rien pu faire et s'incline lourdement 7-0.

Commentaires

+