On continue de rêver???

24 octobre 2018 - 23:14

Les tambours étaient dans le centre-ville mais l'ambiance était quand même présente sur ce stade isolé sur les hauteurs nord de Firminy, côté Roche-la-Molière, au stade de la Barge ce dimanche en pleine Vogue des Noix!!!

. En effet, près de 30 supporters haut-foréziens avaient fait le déplacement jusqu’à Firminy pour assister à cette rencontre qui opposait 2 clubs de District.

Les locales sortaient d’une victoire éclatante 13-1 le week-end précédent face à Andrézieux et tout le monde savait que le match serait très difficile face à une équipe qui a souvent posé des problèmes à nos joueuses.

L’entame du match, avec 15’ de retard dû à une joueuse qui a eu recours à l’arbitre pour enlever son piercing, s’annonce compliquée avec une mise sous pression rapide des joueuses appelouses qui pressent fort. Beaucoup de ballons perdus, il est difficile de temporiser et d’installer le jeu. Les adversaires font le jeu et se procurent les premières occasions. Il faut faire attention dans les 10 premières minutes de ne pas encaisser de but.

Heureusement, dès la 13ème minute, sur la première occasion franche de nos joueuses, Amandine Romano, très bien lancée, trouve l’ouverture et lance parfaitement le match. La suite est sensiblement la même, les roses (Firminy) ont la possession du ballon mais ne trouvent pas la brèche. Nos oranges voient plusieurs fois le ballon passer pas loin du cadre, les relances à l’arrière sont compliquées et les adversaires pressent toujours pour revenir au score. Mais nos joueuses ont du talent et de l’envie et en profitent pour placer quelques contres en profondeur. Didi sur l’aile droite n’arrive pas à se défaire de son homologue qui gagne tous ses duels, la rencontre s’annonce compliquée. De son côté, Laura, après son match exceptionnel au tour précédent veut sans doute reproduire le même schéma aujourd’hui. Mais ce n’est pas son jour. La raclette de la veille pèse (lol) mais ce n’est pas le cas d’Amandine, toujours aussi discrète mais terriblement efficace sur le terrain et surtout balle au pied. Elle en profite à la 30ème minute pour doubler la mise.

Sur le banc et la touche, ça commence à sourire même si le match est loin d’être fini. Fredo profite pour rappeler qu’il faut attendre les 15 dernières minutes pour commencer à chambrer mais l’enthousiasme est grand. Nos filles peuvent entrer encore plus dans l’Histoire du club.

La mi-temps est sifflée, nos filles mènent 2 – 0 pour notre plus grand bonheur. Il est temps de souffler et d’écouter le coach Fred pendant les 15 minutes. Il va falloir faire attention à la reprise. Les appelouses vont redoubler d’effort pour revenir au score rapidement !!!

C’est le début. 45 minutes à tenir pour atteindre le Graal. Comme en 1ère mi-temps, les adversaires attaquent fort d’entrée. Nos filles, assises sur leurs lauriers, sont un peu déboussolées et n’arrivent pas à contenir la fougue des concurrentes. Après plusieurs tentatives infructueuses, les roses trouvent la faille. En lançant en profondeur leur n°9, très rapide, elles réduisent le score à la 50ème minute. La suite est un cauchemar, autant pour les spectateurs que pour les filles sur le terrain. Elles sont débordées, ne trouvent plus leur marque, elles qui si souvent savent poser le ballon et le faire tourner. Rien ne marche et les adversaires ont repris du courage avec ce but. Il ne leur faut que 5 minutes pour doubler la mise et revenir au score.

2-2, le match n’est pas terminé et cela s’annonce mal, tant on a l’impression que l’on n’arrive pas à réagir aux attaques adverses. Fred fait son 1er changement et, surprise, il tente un pari risqué, il change de gardienne. Sylvie sort, remplacée par Christelle Sahuc.

La règle de ce tour - qui empêche les changements illimités comme nos filles ont l’habitude (et seulement 3 changements pour tout le match) – pèse sur les jambes et les poumons de nos joueuses. Les adversaires ont l’air plus en forme mais c’est une nouvelle fois Amandine qui va redonner de l’espoir aux Renardes en inscrivant son 3ème but de la rencontre. Un hat trick qui ne passe pas inaperçu et qui réchauffe les cœurs et le mental…

A 3-2, il faut désormais gérer, mais malgré le regain de motivation observé, il est toujours difficile de tenir. Le milieu se repositionne, Marie court de partout, un vrai poumon sur pattes, tout comme Julie qui se donnent pour contrer les contres adverses. L’arrivée de Christelle dans les cages se fait sentir avec de très bonnes interventions également. Les adversaires ont compris notre faiblesse en défense, malgré un énorme travail d’Amandine Roiron en gestionnaire de son équipe d’arrières. Elles nous laissent faire le jeu mais jouent dans la profondeur et misent sur la vitesse de leurs attaquantes pour faire la différence.

Cela paye avec une nouvelle égalisation qui fait mal. En effet, sur une très belle action collective, nos filles se retrouvent à 3 contre 1 mais ne s’entendent pas et perdent le ballon. La balle du 4-2 était dans leurs jambes. Sur un contre rapide, moins de 20 secondes plus tard, de l’autre côté du terrain, c’est la mise à mort. 3-3 désormais, il faut tout refaire.

Pas le temps de se mettre en place que tout repart de plus belle. Des 2 côtés, la fatigue se fait sentir mais l’envie est bien plus forte. On ne peut plus se laisser aller à ce moment-là. La qualification est encore possible. Christelle est impériale en dernier rempart et se couche de nombreuses fois sur le ballon tout en empêchant l’aggravation du score.

Malheureusement, à la 70ème minute, la sentence tombe. Une nouvelle fois, l’attaque appelouse passe à travers les mailles de notre défense et s’en va inscrire le 4ème but. Pour la 1ère fois de la partie, nos adversaires passent en tête. Le choc est difficile mais les supporters redoublent de soutien pour nos joueuses. Le match n’est pas fini.

Pour tenir jusqu’à la fin de la partie, les changements commencent des 2 côtés pour redonner du sang neuf et de l’air aux joueuses qui subissent la longue durée sur le terrain.

2 minutes après les changements, sur une très belle offensive, nos joueuses se retrouvent sur l’aile droite. Laura se rapproche de la cage et attire la gardienne et une défenseuse vers elle. Elle centre parfaitement au 2ème poteau et trouve sa coéquipière qui ajuste sa frappe. La numéro 4 adverse qui venait de rentrer saute et mets les 2 mains devant le visage. Elle arrête le ballon qui monte et retombe sur Elodie qui cadre sa frappe. Dommage, l’arbitre avait sifflé avant la main. C’est la double peine pour la jeune joueuse avec un carton rouge direct et un pénalty pour l’ESHF.

Il reste moins de 15 minutes, et les renardes ont l’occasion de revenir au score. Marie se charge de le tirer. Parfaitement frappé, le ballon finit au fond des filets et la touche exulte. 4 partout, tout est relancé. De plus, les roses vont finir le match à 10.

L’infériorité numérique permet à nos filles de mieux se positionner car les adversaires ne lâchent rien et continuent de pousser vers nos cages. Malgré quelques tentatives aussi de notre côté, le score ne bouge pas jusqu’au coup de sifflet final.

Il est l’heure des pénaltys, car en Coupe, il n’y a pas de prolongations mais une séance de tirs au but immédiatement.

Fred prépare sa liste des 5 joueuses qui vont avoir l’honneur (et le stress) de frapper pour la gagne.

Le tirage au sort est favorable à Marie, notre capitaine et ce sont nos joueuses qui seront les premières à tirer au but.

1-0 : La 1ère joueuse à s’élancer est Laura. D’un très beau plat du pied côté gauche, elle dépose son ballon au fond des filets. La gardienne avait sauté du bon côté.

1-1 : La joueuse de Firminy pose son ballon du même côté. Christelle était parti du bon côté.

2-1 : Elodie est la 2nde à s’élancer. Elle tire côté droit, plat du pied, la gardienne part encore du bon côté mais est trop courte.

2-2 : La joueuse adverse frappe magnifiquement en pleine lucarne droite. Notre gardienne ne peut rien faire.

3-2 : Judikaelle est la 3ème. Une préparation très courte, un gros élan (8 pas pour les connaisseurs !!) et une petite frappe posée sous la transversale, facile. Elle a du cran la petite… Et nous qu’est-ce qu’on flippe !!

3-3 : L’appelouse prend son temps, on mène mais le stresse grimpe. Notre présidente Mario n’a toujours pas vu une seconde de la séance de tirs au but, trop angoissée. Christelle part du bon côté, touche le ballon…qui rentre quand même dans la cage. La gardienne s’en veut contre elle-même, mais ce n’est que partie remise.

4-3 : Marie est la suivante. Elle pose son ballon mais l’arbitre la reprend pour le repositionner sur le rond blanc. Pas le plus simple à gérer niveau stress. Mais Marie a l’expérience et frappe côté droit sans se poser de question.

4-3 : la 4ème joueuse de Firminy semble sereine et sûre d’elle. Au coup de sifflet, petit élan et une toute petite frappe côté gauche. Christelle n’en demandait pas tant et n’a même pas besoin de plonger. Elle repousse le ballon du pied. L’ESHF mène désormais et tout repose sur Amandine, qui, après son match monstrueux, va pouvoir porter l’estocade à nos adversaires du jour.

5-3 : Amandine prend son temps et va récupérer son ballon vers le point de corner. Elle pose son ballon tranquillement. Il n’y a plus un bruit sur le stade, on retient tous notre souffle et là, la délivrance. Tir parfait comme ses camarades qui porte le Haut Forez tout droit vers le 4ème tour de la Coupe de France dans 2 semaines.

 

Elles l'ont fait... Quoi que l'arbitre ait pu saisir... Quoi que le district de la Loire ait pu écrire sur sa page Facebook... C'est bien l'Entente Sportive Haut Forez et non pas le club de Firminy Prairies qui a remporté ce 3ème tour de Coupe de France féminines.

Nos filles peuvent être fières de leur performance, tout comme de l’esprit qui règne entre elles. On l’a vu avec les nombreuses joueuses présentes sur le bord du terrain alors qu’elles n’étaient pas convoquées. Merci à Bruno qui accompagne ces joueuses toute l’année et qui a décalé son départ chez son fils dans le Tarn pour être présent avec Marisa. Merci à Fred qui porte cette équipe avec lui depuis plusieurs années et qui est l’instigateur de cet état d’esprit qui me plait, mais qui plait aussi à toutes ces joueuses qui renouvellent leurs licences chaque année avec plaisir et à celles qui les rejoignent un peu plus nombreuses chaque saison.

Et surtout un grand merci aux nombreux supporters que l’on a pu avoir autour du terrain ce dimanche.

Petite dédicace à Adri, qui s’est bien rendu compte pendant le match, lorsque les adversaires revenaient au score voire nous dépassaient, que nos filles « gardaient les épaules sur la tête ». Cherchez l’erreur !!! 

Sinon, vous êtes déjà peut-être au courant, mais l’ESHF recevra pour le 4ème tour de la Coupe de France le club de Pontcharra St-Loup, club quasi-limitrophe de la Loire, à proximité de Tarare, entre Lyon et Roanne. Ce club évolue en R2 féminine soit un niveau au-dessus et a éliminer Riorges au 2ème tour puis le club de R1 de St Martin en Haut au dernier tour. Un gros adversaire donc pour nos filles mais l’impossible n’est pas renard.

Et comme le dirait un supporter grimé en renard lors du match de 4ème tour de CDF masculine, souhaitons la « Bienvenue dans le terrier » à nos adversaires et accueillons les comme il se doit avec le plus grand respect et sympathie. 

Vous pouvez retrouver les photos du match sur le site du club ou sur FB directement.

 

 

Commentaires

+